Resaississement


Après un long moment d’absence sur ce blog, laissé en jachère sur la mise en mots des écroulements, par Abdellatif Laabi, quoi de mieux que de se ressaisir grâce à l’espérance d’Andrée Chedid, dont les flambeaux font échos aux torches plantées.

Belle lecture

L’espérance

J’ai ancré l’espérance
Aux racines de la vie

Face aux ténèbres
J’ai dressé des clartés
Planté des flambeaux
A la lisière des nuits

Des clartés qui persistent
Des flambeaux qui se glissent
Entre ombres et barbaries

Des clartés qui renaissent
Des flambeaux qui se dressent
Sans jamais dépérir

J’enracine l’espérance
Dans le terreau du cœur
J’adopte toute l’espérance
En son esprit frondeur.

Andrée Chedid,
Une salve d’avenir. L’espoir, anthologie poétique, parue chez Gallimard en Mars 2004

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.