Les écroulements – Abdellatif Laâbi 1


Face aux écroulements, à la violence, à la perversion de la parole…se taire ou parler ?

 

Pourquoi pleures-tu

As-tu peur pour le monde

ou pour notre amour

Ne peux-tu rien pour moi ?

Alors dis-moi simplement ce que tu vois

De quel mal meurt-on aujourd’hui

Quelle est cette arme invisible que extirpe l’âme

et le goût à nul autre pareil de la vie

Quelle est cette caravane qui dévore ses chameaux

et vide ses outres d’eau dans le sable

Quel est ce magicien

qui fait de la guerre un acte d’amour ?

Pourquoi ce silence

Crois tu aussi que les mots sont si souillés

qu’ils ne servent même plus à demander son chemin

Crois-tu qu’il n’y a plus rien à dire

et que mes pauvres versets

ne sont que dérision sur dérision

Veux-tu que je me taise

pour te laisser regarder ces écroulements dans la dignité du silence ?

[…]

Va ma parole

ma loyale

Maintenant, corps entier

je parle

avec tous mes avortements

Vaincu, je ne me rends pas

Je vais ouvrir un grand chantier dans ma mémoire

allumer des torches avec les prunelles de mes martyrs

battre le tambour avec leurs mains

Nous allons danser la danse

des soleils qu’on nous a volés

des taureaux égorgés

et jetés avec nous dans nos cellules

des danseuses sacrées brûlées pour délit de danse

[…]

Abdellatif Laâbi, Les écroulements, dans L’arbre à poèmes, Gallimard


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “Les écroulements – Abdellatif Laâbi